logo FO
phot'aix 2017


PHOT'AIX 2017

Chine - Provence




Du 17 novembre au 31 décembre 2017, Regards Croisés accueille la Chine, à Aix-en-Provence :
Les cinq photographes Chinois sont Zhang Kechun, Li Ming, Jin Xin, Li Zhi et Li Zhiguo.
Ils croiseront leur regard avec 5 photographes résidant en france.

Cette année, elle présentera aussi les travaux de Li Wei, invité d’honneur avec sa série "The sky of Sète".

Li Wei
© Li Wei

Depuis 17 ans, PHOT'AIX, Festival de Photographie, organisé à Aix-en-Provence par la Fontaine Obscure s'attache à relever un double défi :

  • Promouvoir la photographie contemporaine en favorisant les échanges entre artistes français et étrangers dans le cadre de l'exposition internationale Regards Croisés
  • Faire descendre la photographie dans la rue et favoriser l'émergence de nouveaux talents, en organisant Les Parcours photographiques thématiques à Aix-en-Provence et dans le Pays d'Aix.


L'appel à candidture est lancé ! voir les infos ici
Envoi des dossiers jusqu'au 31 mai 2017


Zhang Kechun


Zhang Kechun


"Le fleuve jaune"
http://zhangkechun.com

  À force de l’avoir considéré comme une chanson, notre mère ou le berceau de l’âme, le fleuve Jaune est devenu sujet à plaisanterie et s’est effacé de nos mémoires. Les plaisirs tumultueux de la vie moderne nous ayant détournés du fleuve sinueux, nous ne prenons plus le temps de le contempler sereinement. C’est pourquoi j’ai décidé de suivre son rythme. Même si je pense que montagnes et fleuves échappent au commentaire du photographe, il était grand temps de briser le silence dans lequel s’était réfugiée mon âme et de partir observer ses flots au fil des saisons. Rien ne semble plus approprié, dans ce monde assourdissant, qu’une promenade au grand air pour honorer son histoire légendaire, sa fougue, la noblesse de sa couleur. L’idée de ce projet m’est venue à la lecture du roman de Zhang Chengzhi, River of the North. Une fois en route, le courant de la réalité submergea mon esprit : le fleuve qui nourrissait autrefois tant de mythes n’existait plus. Son futur n’en demeure pas moins radieux, à l’image de ce pays immense à l’histoire millénaire. La faible plainte sera bientôt noyée par des cris de joie ; on aurait tort de ne pas être optimiste.

Li Ming


Li Ming


"Voyage aux trois gorges"

Chaque fois que je reviens aux Trois Gorges, je les imagine au temps de l’Antiquité. Pourtant, la position des étoiles a changé, les saisons ont défilé et l'on voit aujourd'hui un paysage différent de ce qu'il a du être. Les Trois Gorges de l’Antiquité, originales, poétiques et mystérieuses, sont devenues les Trois Gorges modernes, politiques et économiques. En plus des changements de paysage, le progrès a également bouleversé le mode de vie des habitants de la région. Leurs aspirations spirituelles et culturelles ont aussi beaucoup changé...




texte Texte intégrale

Jin Xin


Jin Xin



"Echo lointain"

Le Quyi est une des formes du théâtre traditionnel chinois, une forme populaire qui réunit les arts du chant, du conte, de la danse, des bateleurs. Toutes sortes de personnages le traversent, masculins (les sheng) ou féminins (les dan), vieux ou jeunes, gentils ou méchants, sérieux ou bouffons.

La série de Jin Xin n’est pas une illustration du théâtre chinois : elle interroge l’âme du personnage, ses émotions dans des diptyques qui sont comme des scènes prolongeant la pensée du comédien, comme des portes ouvertes. Au travers des visages peints, des corps richement parés, se dévoile une douce et étrange poésie, comme un écho lointain.

L'art de Quyi, quand les artistes sont sur scène,
Les yeux fermés, ils plongent dans leurs mondes.
Que s’imaginent-ils dans leur tête ?
Un champ qui brûle, des chaussures recouvertes de poussière,
la famille qui s'éloigne de plus en plus...
Pour ces artistes, le Quyi n'est pas un art, c'est une passion.



texte Jin Xin Texte intégrale

Li Zhi

Zhi Li


"Voyage en montagne"


Quand je photographie des paysages, je me concentre sur l'ambiance de l'univers. Je prends une photo lorsque je ressens de l'admiration, de la douleur ou de la compassion pour les paysages. Dans des paysages spécifiques, je vois des abstractions en mouvement qui créent des humeurs différentes, donc je ne me soucie pas souvent de la focalisation. C'est quelque chose à comprendre après la prise de vue. Certains anciens ont vu mon travail comme de la peinture orientale et de la photographie géographique. Bien que j’aie étudié la peinture à l'huile, ainsi que la peinture chinoise et la calligraphie, mes photos sont en fait des observations de la nature. Les façons dont le moi et le reste de l'univers se complètent ne sont pas liées à la peinture orientale ou à la photographie géographique. Peut-être, par conséquent, mes tableaux peuvent s'ajouter à la peinture orientale et à la photographie géographique.

Li Zhiguo


Li Zhiguo


"Tellement minuscule"

Texte en cours de traduction... disponible prochainement


Contacts pour Regards Croisés :
Coordination : Brigitte Manoukian
Communication et partenariat : Claire Le Goff
Scénographie : Sophie Korini
Relation photographes chinois : Lionel Huart

 

 

la Fontaine Obscure - Espace Photographique Galerie, 24 av. Henri Poncet, 13090 Aix-en-Provence | copyright © Fontaine Obscure - Tous droits réservés.