logo FO
phot'aix 2017


PHOT'AIX 2017

Chine - Provence

中国- 艾克斯  视觉交错



Du 05 octobre au 31 décembre 2017, Regards Croisés accueille la Chine, à Aix-en-Provence :
Les cinq photographes Chinois sont
Xin Jin, Zhang Kechun, Li Ming, Li Zhi et Li Zhiguo.
Ils croiseront leur regard avec 5 photographes résidant en france : Guillaume Millet, Amélie Chassary, Sandrine De Pas, Fabrice Domenet et Antony Morel

Cette année, elle présentera aussi les travaux de Li Wei, invité d’honneur avec sa série "The sky of Sète".

Li Wei
© Li Wei, 李 日韦

Depuis 17 ans, PHOT'AIX, Festival de Photographie, organisé à Aix-en-Provence par la Fontaine Obscure s'attache à relever un double défi :

  • Promouvoir la photographie contemporaine en favorisant les échanges entre artistes français et étrangers dans le cadre de l'exposition internationale Regards Croisés
  • Faire descendre la photographie dans la rue et favoriser l'émergence de nouveaux talents, en organisant Les Parcours photographiques thématiques à Aix-en-Provence et dans le Pays d'Aix.


Xin Jin - "Echo lointain"...............................................en regard avec .....................................Sandrine De Pas - "Traits d’Union"


Jin Xin


Sandrine De Pas

Le Quyi est une des formes du théâtre traditionnel chinois, une forme populaire qui réunit les arts du chant, du conte, de la danse, des bateleurs. Toutes sortes de personnages le traversent, masculins (les sheng) ou féminins (les dan), vieux ou jeunes, gentils ou méchants, sérieux ou bouffons.

La série de Jin Xin n’est pas une illustration du théâtre chinois : elle interroge l’âme du personnage, ses émotions dans des diptyques qui sont comme des scènes prolongeant la pensée du comédien, comme des portes ouvertes. Au travers des visages peints, des corps richement parés, se dévoile une douce et étrange poésie, comme un écho lointain.

L'art de Quyi, quand les artistes sont sur scène,
Les yeux fermés, ils plongent dans leurs mondes.
Que s’imaginent-ils dans leur tête ?
Un champ qui brûle, des chaussures recouvertes de poussière,
la famille qui s'éloigne de plus en plus...
Pour ces artistes, le Quyi n'est pas un art, c'est une passion.


texte Jin Xin Texte intégrale


J’ai rêvé de ce voyage.

Imaginé avec précision le rire des enfants,
le ciel, gigantesque, au-dessus de nos têtes,
ce sentiment de liberté qui nous soulèverait, ensemble,
les montagnes,
la mer,
les lieux de bivouacs paradisiaques,
notre complicité,
la générosité des gens,
le bonheur de découvrir,
la curiosité sans cesse renouvelée,
la beauté et la dureté des choses,
des ailleurs.

J’ai rêvé de ce voyage. Mais....



texte Texte intégrale

Zhang Kechun - "Le fleuve jaune".................................en regard avec ....................................... Guillaume Millet - "The frontier"


Zhang Kechun


Guillaume Millet

À force de l’avoir considéré comme une chanson, notre mère ou le berceau de l’âme, le fleuve Jaune est devenu sujet à plaisanterie et s’est effacé de nos mémoires. Les plaisirs tumultueux de la vie moderne nous ayant détournés du fleuve sinueux, nous ne prenons plus le temps de le contempler sereinement. C’est pourquoi j’ai décidé de suivre son rythme. Même si je pense que montagnes et fleuves échappent au commentaire du photographe, il était grand temps de briser le silence dans lequel s’était réfugiée mon âme et de partir observer ses flots au fil des saisons. Rien ne semble plus approprié, dans ce monde assourdissant, qu’une promenade au grand air pour honorer son histoire légendaire, sa fougue, la noblesse de sa couleur. L’idée de ce projet m’est venue à la lecture du roman de Zhang Chengzhi, River of the North. Une fois en route, le courant de la réalité submergea mon esprit : le fleuve qui nourrissait autrefois tant de mythes n’existait plus. Son futur n’en demeure pas moins radieux, à l’image de ce pays immense à l’histoire millénaire. La faible plainte sera bientôt noyée par des cris de joie ; on aurait tort de ne pas être optimiste.

http://zhangkechun.com

Dans la culture américaine, le Mythe de la Frontière (The Frontier) correspond à l'expansion territoriale vers l'ouest du XIXe siècle, une ligne mobile entre terres défrichées et terres vierges à civiliser. La société et l'identité américaines se sont construites sur ce mythe et les nombreux récits réels ou fictifs ont alimenté un imaginaire collectif.
Pendant un mois, j'ai traversé les États-Unis d'est en ouest. Confortablement assis côté passager, j'ai "vécu" cette traversée mythique avec en point de mire le Pacifique. A mon tour, j'alimente l'imaginaire collectif en donnant à voir depuis la route ce territoire infini, sauvage, mystique.

"La piste des buffles devint la piste des Indiens, à laquelle succéda celle des marchands; puis les pistes s'élargirent pour se transformer en routes, et les routes en chemin de fer. "
Frederick Jackson Turner,
The Significance of the Frontier in American History, 1893

Li Ming - "Voyage aux trois gorges".................................en regard avec .......................................Amélie Chassary - "Horizons"


Li Ming


Amélie Chassary

Chaque fois que je reviens aux Trois Gorges, je les imagine au temps de l’Antiquité. Pourtant, la position des étoiles a changé, les saisons ont défilé et l'on voit aujourd'hui un paysage différent de ce qu'il a du être. Les Trois Gorges de l’Antiquité, originales, poétiques et mystérieuses, sont devenues les Trois Gorges modernes, politiques et économiques. En plus des changements de paysage, le progrès a également bouleversé le mode de vie des habitants de la région. Leurs aspirations spirituelles et culturelles ont aussi beaucoup changé...

texte Texte intégrale

J’aborde dans « Horizons » trois orientations : artistiques, philosophique et scientifique. La série présentée est à la fois une étude analytique du végétal et une vision poétique des paysages de demain. Je recrée de nouvelles toiles de fond en mettant en scène des végétaux desséchés pour montrer le caractère illusoire des apparences dans la composition d'un paysage. En manipulant les végétaux de façon anecdotique, j'invite le spectateur à se perdre dans des environnements arides, engloutis, lunaires ou dévastés.

Li Zhi - "Voyage en montagne".....................................en regard avec .......................................Fabrice Domenet - "En errance"


Zhi Li


Fabrice Domenet

Quand je photographie des paysages, je me concentre sur mes émotions et j'entre en symbiose avec l'univers qui m'entoure. Je prends une photo lorsque je ressens de l'admiration, de la douleur ou de la compassion pour ces endroits. Dans ces paysages, je vois des abstractions en mouvement. Chacune d'elle suscite en moi des émotions différentes et je ne me soucie pas, à ce moment précis, de la focalisation. Je n'en tiens compte qu'après avoir pris la photo.


texte Texte intégrale


Cette invitation au voyage est le fruit d’une rencontre intime avec la nature qui nous environne. Elle se présente à la manière d’un voyage onirique dont le cheminement emprunte les voies de la contemplation. La succession des photographies constitue une forme de récit dont la progression révèle une transformation de la matière, une mutation des éléments. Les effets de transparence, suggérés par les surfaces translucides ou opaques ainsi que les textures vaporeuses nous invitent à une plongée en soi. Ce processus d’altération déjoue progressivement nos modes habituelles de représentation pour en extraire la quintessence.

texte intégrale Texte intégrale

Li Zhiguo - "Tellement minuscule".................................en regard avec ...............................................Anthony Morel - "3°OEIL"


Li Zhiguo


Anthony Morel

Mon œuvre se situe au croisement des trois orientations qui sous-tendent mon travail : artistique, philosophique et scientifique. Je m'intéresse aux relations qui unissent les êtres vivants les plus minuscules aux plus grands. Avec ces photos et leur infinité de détails, je voudrais sublimer les êtres venus des origines de la vie et sensibiliser le public à ces formes primitives. Regardons-les avec bienveillance et compassion.

texte Texte intégrale

Ma série photographique rassemble une sélection d'images réalisées avec un appareil de ma fabrication : le « 3°OEIL-D ». C'est une chambre numérique qui fonctionne à l'aide d'un scanner à défilement autonome.
J'envisage la photographie comme une pratique performative dans laquelle mon corps a toujours eu une place prédominante. Que ce soit pour en explorer les limites et les possibilités ou simplement pour illustrer une solitude.
L'appareil photographique, quant à lui, endosse le rôle de témoin de ma présence et des actions que je mène seul dans le paysage.



Programme de Phot'Aix 2017

Jeudi 5 octobre 2017
Lancement de Phot’Aix avec l’inauguration de l’exposition Regards Croisés Chine-Provence au Cloître des Prêcheurs (ancien Collège), place des Prêcheurs
- 18h30 : Présentation des travaux des photographes dans le cloître.
- 19h : Vernissage de l’exposition en présence des photographes.

Vendredi 6 octobre 2017
18h30 - Vernissage du Parcours “La Chine dévoilée par ses photographes”
Salle Gothique, Musée des Tapisserie
Exposition du 4 au 11 octobre 2017

Samedi 7 octobre 2017
- 9h/12h30 & 14h30/16h30 - Lectures de portfolio (sur inscription) dans l’enceinte des Prêcheurs
- 10h - Visite commentée du Parcours “Portrait”. Rendez-vous à 10h à l’Atelier HB Design – 1, rue Manuel
- 13h - Visite commentée de l’exposition Regards Croisés Chine-Provence, en compagnie des photographes, au Cloître des Prêcheurs, place des Prêcheurs
- 16h - Visite commentée du Parcours “Fragilité”. Rendez-vous à 16h à la Galerie Autran – 2 rue Littéra
Fin du Parcours au Cercle des Arts
- 18h/21h30 - Soirée de lancement des Parcours au Cercle des Arts, 8 rue Loubon
Vernissage, projection en musique des séries des photographes des Parcours au Cercle des Arts - Soirée guinguette
Nocturne des expositions et verre de l’amitié offert dans les lieux participant, jusqu’à 20h

Samedi 14 octobre 2017
14h - Visite commentée du Parcours « Sextius Cathédrale »
Rendez-vous à 14h, au Théâtre du Ruban Vert - 4 Traverse Notre Dame, à Aix-en-Provence

Samedi 21 octobre 2017
14h - Visite commentée Parcours « Mazarin Mirabeau ». Rendez-vous à 14h, à l’Hôtel des Augustins – 3 rue de la Masse

Début Novembre2017
Projection / débat – Pékin Underground d’Alain Le Bacquer à Science politique ou galerie des Prêcheurs (à confirmer)


Communiqué de presse   g
Dossier de presse   g


Contacts pour Regards Croisés :
Coordination : Brigitte Manoukian
Communication et partenariat : Claire Le Goff
Scénographie : Sophie Korini
Relation photographes chinois : Brigitte Manoukian & Anne Barroil
Relation photographes français : Pascal Dumas

 

 

la Fontaine Obscure - Espace Photographique Galerie, 24 av. Henri Poncet, 13090 Aix-en-Provence | copyright © Fontaine Obscure - Tous droits réservés.